Tournoi Commémoratif Bernard Boudreau

Bernard Boudreau, natif de Barachois ainsi que briqueteur et maçon, étais loin d'être perçu comme une personne étant capable de mettre sur pied un terrain de golf.  Le tout débuta suite à un accident en Nouvelle Écosse où il travaillait à la construction d'une usine de papier après lequel il ne pouvait plus continuer a sa carrière dû à une blessure à l'une de ses jambes.  Suite à cet accident, son épouse et lui ont découvert le golf lors d'un voyage au Maine.  De retour à domicile, Bernard se rendit vite compte qu'il n'y avait pas de terrain de golf dans la région de Shediac.
Quoique Bernard ne jouait pas régulièrement au golf, il fut incapable d'arrêter son imagination.  Son tout premier parcours n'ayant que 9 trous fut construit en 1970 dans un champ en annexe à la ferme familiale, ouvert jusqu'en 1976 et fut dénommé Shediac Golf Club.  Croyez-le ou non, Bernard avait attrapé la piqure du golf en tant que développeur mais pas encore en tant que joueur.
Bernard dévoua une bonne partie de son temps à observer et à rechercher divers plans possibles pour son terrain de golf. En combinant les informations obtenues avec sa passion innée  pour la nature, il s'est ensuite servi de cette combinaison pour faire le design de ces trous.  Il faut admettre qu'à l'occasion, afin d'obtenir des renseignements additionnels, les vacances familiales étaient régulièrement planifiées autour de destinations ayant un ou plusieurs terrains de golf afin de stimuler son imagination pour ses plans.
Il est très apparent que Bernard a su utilisé le relief naturel du terrain à sa disposition et, si le premier essai n'était pas satisfaisant, il n'avait aucune hésitation à recommencer afin d'être satisfait.  De plus, Bernard aimait tellement la nature et les arbres qu'il décida d'en laisser quelques uns dans des endroits stratégiques afin de fournir à ses futurs joueurs une opportunité de démontrer leurs talents.
Également, Bernard s'occupait directement de l'entretien de ses parcours et a apprit par lui-même comment être un superintendant.  Il a même su offrir son aide aux associations de golf de la région lui méritant en 2006 l'obtention d'un prix "Distinguished Service Award" offert  par "Atlantic Golf Course Superintendent Association".
Le deuxième projet de Bernard relié à l'industrie du golf fut développé à Haute-Aboujagane.  Quoique son départ était lent, ce terrain est tout de même devenu le tout premier terrain de golf ayant 36 trous au sein de la province du Nouveau-Brunswick et celui-ci fut dénommé le Pine Needles Golf and Country Club.
En 1973, les premiers 9 trous du Pin étaient en construction et fûrent disponibles au public en 1975 suivis des 9 prochains trous en 1978. Fait intéressant, pendant la construction du Pin, les plans pour son prochain projet dansaient déjà dans la tête de Bernard et qu'il allait continuer à construire.
Le parcours connu aujourd'hui comme la Rivière commença en 1985 où les premiers 9 trous fûrent ouverts en 1990 et le reste du parcours en 2000.  Ce nouveau parcours est maintenant considéré comme étant l'un des meilleurs parcours de la province pour mettre à l'épreuve le talent des golfeurs.
Aujourd'hui, le Pine Needles continue son bon fonctionnement à l'aide de sa famille.  Son épouse Léa prend les responsabilités reliées à son nouveau rôle de présidente alors que Julie et Nadine continuent en tant que gérante et superintendante de classe A, respectivement.  Ensembles, elles s'efforcent de conserver le rêve de leur bien-aimé.